Yves Morier Oeuvre - Yves Morier Oeuvre - Yves Morier

Maison Gault Coup de coeur

Huile - 20 x 24

Numéro d'identification : 0075
Réalisation : 2003
Thème : Maisons ancestrales
Région : Québec
Ville : Mont St-Hilaire

En mettant le pied sur les sentiers du Mont-Saint-Hilaire,vous trouverez la même forêt riche et tranquille que Samuel de Champlain contemplait en 1609, en voguant en chaloupe sur la rivière Richelieu.Le Mont Saint-Hilaire a un riche passé historique. C'est en descendant la rivière Richelieu vers son lac que Champlain découvre la montagne connue à l'époque sous le nom de " Wigwomadensis", la montagne qui ressemble à un wigwam (hutte des indiens d'Amérique du Nord). En 1694, la montagne connaît son premier propriétaire,le militaire Jean-Baptiste Hertel,fils du Seigneur de Chambly qui nomme sa montagne le Mont Rouville. En 1844 la montagne change de mains et de nom pour devenir le Mont Beloeil.C'est la famille Campbell d'Écosse qui achète la Seigneurie de la famille Hertel. À court d'argent, en 1913 les Campbell vendent la montagne à un officier britannique le Brigadier Andrew Hamilton Gault qui décide de s'installer au bord du lac Hertel en 1947 dans un modeste chalet. En 1957, M. Gault , qui adore et respecte la montagne qu'il désire garder dans son état original , commence la construction d'un véritable manoir au bord du lac,une grande maison de pierres , " sa folie ". Une fois terminée, il y demeure à peine trois semaines et meurt le 28 novembre 1958. Cette maison existe toujours aujourd'hui, elle porte le nom de " Maison Gault " et tient maintenant lieu de salle de réception. Fidèle aux volontés du Brigadier Gault, l'Université McGill prépare un plan pour encadrer les activités permises sur le Mont Saint-Hilaire , visant la préservation du domaine,l'utilisation de la montagne à des fins de recherches et d'enseignement universitaires et l'élaboration d'un programme d'interprétation de la nature et de libres visites pour le grand public.

Gault House When strolling on the Mont-Saint-Hilaire trails, you will find the same rich and tranquil forest Samuel de Champlain contemplated in 1609, when he was sailing the Richelieu River. Mont-Saint-Hilaire possesses a rich historical past. While sailing the Richelieu River to its lake, Champlain discovered the mountain then named it “Wigwomadensis” the mountain that looks like a wigwam (North American Indians tents). In 1694, the mountain was first owned by the military Jean-Baptiste Hertel, Chambly’s Lord’s son, who names his mountain Mount Rouville. In 1844, the mountain changes owner and name to become the Mount Beloeil. The Scotland Campbell family buys the seigniory from the Hertel family. In need of money, in 1913, the Campbell sells the mountain to an English officer, the Bowman Andrew Hamilton Gault who decides to move by the Hertel lake in 1947, into a modest cottage. In 1957, Mr. Gault who adores and respects the mountain, and wishes to keep it as its original state, starts to build a real manor by the lake, a large stone house, “his passion”. Once completed, he lives in it only three weeks and dies on November 28, 1958. This house is still there today; it is called the “Gault House” and serves now as reception room. Faithfull to the Bowman Gault’s will, the McGill University prepares a plan to limit the allowed activities on the Mount-Saint-Hilaire, to preserve the domain, to use the mountain for research and university teaching, and the elaboration of a nature interpretation program and free visits for the public in general.

Style : Figuratif
Collection : Privée

Lien / référence : http://francais.mcgill.ca/gault/
« retour haut de page
© Copyright - Tous droits réservés Yves Morier